Mini est venu à Francfort avec 2 concepts, l’un paisible et vertueux de l’environnement, l’autre beaucoup moins. Son nom ? Mini John Cooper Works GP Concept. Tout un programme !

Mini, vraiment ?

Oui, c’est d’ailleurs écrit dessus à de nombreux endroits, et la physionomie de la voiture ne laisse pas planer le doute bien longtemps. Sous ses airs de transformers venu droit du futur pour exterminer les autres citadines premium qui souhaiteraient lui barrer la route, nous avons bien sous les yeux une version extrêmement extrême de la plus allemande des stars britanniques.

Basée sur la 3ème génération de la citadine made by BMW, le concept John Cooper works GP n’annonce rien de concret en série, si ce n’est le retour de la version GP au sein de la gamme Mini.

Les deux premières générations y avaient eu droit, il ne faisait aucun doute que l’actuelle en hériterait également, ce concept vient nous le confirmer.

On devrait donc retrouver la déclinaison Grand Prix dans quelques mois au sein de la gamme. Pour rappel, il s’agissait sur les deux précédentes exécutions d’une série limitée à 2000 exemplaires avec de sérieux attributs destinés à l’usage sur piste (moteur, suspensions, freins renforcés…).

Maxi sensations

Visuelles, tout d’abord, puisque le look fait dans la démesure à l’extrême, à tel point que l’on vient à se demander si ce concept est bien l’œuvre du constructeur ou bien celui d’un accroc au tuning de goût douteux. Les énormes appendices ajoutés un peu partout sur la carrosserie ne sont pas des plus discrets ni des plus distingués, mais le résultat est là : cette Mini impressionne (pas forcément dans le bon ses d’ailleurs…). Notez le 0059 inscrit sur les côtés, hommage à la Mini originelle née en 1959.

Pour ce qui est des données techniques, maxi mystère puisque la marque ne communique aucun chiffre sur sa rebelle, signe qu’il s’agit bien là d’un exercice de style n’ayant pas la moindre vocation de production. On espère juste retrouver les originaux feux arrière reprenant l’Union Jack sur une auto de série, le clin d’œil est plutôt bien vu.

Crédits photos : Romain Bresadola pour TheAutomobilist.fr


Commentaires

Plus d'articles