L’avenir du drapeau bleu, le fameux Blue Flag, est-il menacé ?
C’est de l’ordre du possible. En effet, si le sujet est récurrent depuis quelques années, cette fois il revient sérieusement sur le devant de la scène puisque c’est Charlie Whiting, l’homme qui cumule les fonctions de directeur de course, délégué à la sécurité, starter et chef du département technique qui aborde le sujet. 

Pour ceux d’entre vous qui ne sont pas des amateurs forcenés du sport automobile, voici à quoi sert le drapeau bleu lors des courses.
1- sur la piste il signale qu’une voiture qui a un tour d’avance est sur le point de dépasser une voiture attardée.
2- sur la piste lorsqu’il est agité, c’est une invitation pour un pilote « attardé » à laisser passer une voiture qui est en bataille pour une place à l’avant de la course.
3- à la sortie des stands, il signale au sortant qu’il y a une voiture en piste.

L’usage de ce drapeau bleu est souvent contesté par les pilotes et les directeurs d’écurie pour plusieurs raisons. Parmi celles-ci, il y a les pilotes du fond de grille qui assurent que l’usage du drapeau bleu perturbe leur course en leur faisant bien souvent reculer au classement mais il y a aussi les pilotes de tête qui crient haut et fort que les autres concurrents, quand ils sont sur le point d’être dépassés, ne respectent pas l’ordre par un drapeau bleu agité.

Si jusqu’à maintenant la FIA était réticente à l’idée de supprimer ce drapeau, il semble que les avis évoluent ne serait-ce que pour redonner de l’intensité à des courses bien souvent mornes et pliées dès le cinquième tour.
Si on en croit les propos de Charlie Whiting rapportés par nos confrères de FranceRacing, celui ci dit aurait dit : « On en a parlé. Cela a été proposé plusieurs fois. Ce serait énormément impopulaire avec les équipes et les pilotes, bien sûr mais c’est quelque chose qui est à l’ordre du jour, pour ainsi dire. Il n’a pas été rejeté complètement, mais c’est quelque chose que nous devrions examiner attentivement pour nous assurer qu’il ne soit pas trop exploité. Je dis impopulaire, mais je pense que ce serait très utile. Mais nous devons désormais y réfléchir attentivement. »

Toutefois le délégué à la sécurité de la FIA, s’il est convaincu de la nécessité de faire disparaître ce drapeau, explique que pour s’en passer il faut l’accord du fameux du Strategy Group (équipes qui sont les représentantes de toutes les écuries auprès de la FIA) et là ce n’est pas gagné. Charlie Whiting pense en effet que moins de 50% des membres du SG voteraient en faveur d’une telle décision.
A cela il y a des raisons liées à l’habitude, mais aussi et surtout aux affinités des uns et des autres ainsi qu’à différents intérêts particuliers. L’affaire ne fait donc que commencer mais la disparition de ce Blue Flag pourrait bien devenir une réalité dès la saison 2019 ou 2020 si la FIA et le Strategy Group trouve à s’entendre sur le sujet.

Pour retrouver ou découvrir l’ensemble des drapeaux utilisés en course, c’est par là :

 

Via ForumF1, FranceRacing, StatsF1, Wikipédia.


Commentaires

Plus d'articles