Il y a six jours nous vous annoncions la fin des Grid Girls qui animaient jusqu’à maintenant les grilles de départ des Grand Prix de Formule 1. Media Liberty dans un élan de générosité à destination des femmes, les a libéré a tout jamais de ces moments pénibles et considérés par beaucoup comme dégradant.
Il n’aura pas fallu attendre pour les propriétaires de la F1 trouvent une solution et pour ne rien gâcher, elle ne sera pas onéreuse !

A compter du Grand Prix de Melbourne en mars prochain ce sont des jeunes enfants évoluant, tant que faire se peut, en karting ou dans des formules automobiles dites de promotion réservées aux plus jeunes qui défileront et tiendront les panneaux de présentations des voitures et des pilotes.
Exit donc les mannequins, place aux kids et aux apprentis pilotes. Si on en croit le propos de Liberty Media ils seront sélectionnés selon leurs résultats sur la piste ou au hasard si le pays qui organise le Grand Prix de F1 n’a pas de série automobile dédiée aux plus jeunes.
Par ailleurs, ceux qu’on appelle déjà les Grid Kids pourront éventuellement « travailler » lors des courses de F2 et de GP3, qui sont au nombre de quatre lorsque les deux séries se courent le même week end et sur le même circuit que le Grand Prix de F1. En échange de ces activités quasiment professionnelles de représentation (souvent sous un soleil de plomb !), les familles des enfants qui les accompagneront auront accès gracieusement au paddock le jour du Grand Prix ainsi qu’aux tribunes.
On imagine que quelques goodies, casquettes publicitaires, un goûter et autres selfies feront un « agréable complément de rémunération » pour ces chanceux

Et Sean Bratches, directeur commercial de la F1 de dire : « Ce sera un moment extraordinaire pour ces jeunes. Imaginez, ils se tiennent à côté de leurs héros, les regardent alors qu’ils se préparent à courir, l’élite de l’élite en sport auto ; être là, lors de ces cruciales minutes juste avant le départ. Quelle expérience inoubliable pour leur famille et eux ! Une motivation à continuer à piloter, s’entraîner et apprendre pour qu’ils puissent rêver d’être à leur place un jour. Quelle meilleure façon d’inspirer la prochaine génération de héros en Formule 1 ? »

Via AP, LibertyMedia, Motorsport.com, LeFigaro.
Crédit photo : Formula One.


Commentaires

Plus d'articles