17 octobre 1968, Warner Bros-Seven Arts et Solar Production diffusent pour la première fois dans les salles obscures le film de Peter Yates, Bullitt avec dans le rôle titre, celui du lieutenant Franck Bullitt, l’inoubliable Steve McQueen. Si l’acteur est bien évidemment la vedette du film, les amateurs de voitures n’oublieront pas la Dodge Charger noire des « méchants » et surtout la Ford Mustang GT Fastback en livrée Dark Highland Green conduite avec maestria par le fameux policier.
Tout cela pour vous dire que l’an prochain, le film fêtera ses 50 ans et que bien évidemment, le constructeur de Dearborn commémorera à sa manière l’événement, c’est à dire en mettant sur le marché une voiture destinée à marquer le coup et à séduire les amateurs de ‘Stang Fastback à moteur V8.

L’affaire est bien avancée puisqu’après quelques spyshots, c’est une fiche* de l’EPA (United States Environmental Protection Agency ou Agence américaine de protection de l’environnement) qui est apparue sur la toile, révélant ou plutôt confirmant l’existence d’une prochaine Mustang Bullitt GT 2018.

Si on en croit le document officiel de l’EPA, on découvre que cette Bullitt 2018 se singularisera par une livrée Highland Green Metallic toute proche du coloris DHG (Dark Highland Green) de la Mustang de 1968, d’un jonc de calandre façon alu ou chrome, peut être des volets ou des persiennes sur les vitres latérales arrière (non confirmé par les photos aperçues ici et là) et des jantes alu dans l’esprit des American Racing Torq Thrust. Ce choix là serait le meilleur mais il se pourrait que Ford envisage de reprendre les jantes alu à 5 branches optionnelles sur la Mustang GT 5.0 soit en version gris alu mat, soit en noir pour les branches et en gris alu pour le voile. Pour ce qui est du diamètre, on parle de 19 ou 20 pouces même si la « plus petite » des deux dimensions parait la plus en phase avec un esprit néo-rétro ou vintage.
Le coupé Ford devrait profiter d’un badging spécifique au moins sur la partie arrière car la voiture utilisée par F. Bullitt était « débadgée » (pas de mustang sur la calandre et pas de logo GT).

L’habitacle devrait lui aussi proposer sa touche sixties avec notamment un habillage entièrement en cuir Ebony Black et suédine Miko. On espère que Ford aura l’idée d’une sellerie multi-bourrelets sur l’assise et le dossier ainsi que celle d’un tableau de bord noir avec seulement quelques touches de gris alu ou de chrome. Enfin, une plaque numérotée devrait être fixée sur la planche de bord en face du passager pour marquer l’authenticité des vraies Bullitt 2018.

Pour mémoire une vidéo qui abordait le sujet il y a quelques mois.

Mécaniquement, peu d’informations même si on sait que la voiture oubliera le L4 2.3 L EcoBoost dans sa dernière évolution et profitera bien évidemment du V8 5.0 L Coyote à vilebrequin plat dans sa dernière évolution américaine forte de 460 ch et 569 Nm de couple. Un différentiel arrière à glissement limité sera de la partie tout comme la nouvelle BVA10 mais il se pourrait bien que pour les amateurs de ‘Stang à l’ancienne la BVM6 soit proposée sur cette version.
Aucun autre élément technique pour l’instant mais à la lecture de la fiche EPA nous découvrons que le modèle sera proposé dans les prochains mois à partir d’un prix de 56.080$ (47.450€ au cours du jour).
Bien évidemment, il est fort peu probable que Ford exporte vers l’Europe ce modèle qui, d’ailleurs, risque fort d’être collector dès l’instant où il posera ses roues sur le sol des show rooms des distributeurs de la marque à l’ovale bleu.

Pour le plaisir

Un dossier Bullitt à suivre de près dans les prochaines semaines.

NDLA : La fiche de l’EPA pourrait se révéler inexacte ou incomplète car l’organisme officiel n’a, pour l’instant, fait aucun commentaire au sujet de cette parution sur le web. A suivre et nous vous tiendrons au courant.

Via EPA, Mustang6g, B. Rakoto, Youtube, Henrypapermill.
Crédits illustrations : The Automobilist.fr


Commentaires

Plus d'articles