Citroën rejoue ses gammes en ce printemps 2017. L’affaire était attendue depuis quelques mois déjà mais nous y sommes. La marques aux chevrons restructure son offre client. Ainsi la marque automobile sonne la fin de carrière pour certaines autos et envoie à la retraite des modèles qui étaient encore au catalogue il y a quelques jours. C’est le cas des Citroën C3 Picasso et C5, le minispace et la dernière grande berline du constructeur automobile.

Ainsi les Citroën C3 Picasso, C5 Berline et C5 Tourer si elles sont encore sur le site officiel du constructeur automobile, ne sont plus sur le configurateur. Une telle situation sous entend clairement que les modèles ne sont plus configurables comme on le désire et que les acheteurs potentiels devront trouver leur bonheur dans les stocks des concessionnaires ou du constructeur.

Né en 2008 et commercialisé en début d’année 2009, le C3 Picasso s’est correctement vendu durant ses huit années de carrière. L’an passé en France, il était la 5eme vente de Citroën sur le marché (entre C4 Cactus et C1). Ce minispace pratique et lumineux a fait le bonheur des grands parents, des petites familles mais il sera remplacé dès l’automne prochain par un petit SUV, concurrent des Peugeot 2008 et Renault Captur, le C3 Aircross.
Le modèle a quitté le configurateur mais, selon nos informations, il aurait aussi quitté la chaine de fabrication de l’usine PSA de Trnava en Slovaquie où il était produit depuis son lancement. Il semble que Citroën ait besoin de capacité de production pour la nouvelle citadine C3 qui plait et pour réussir sur les marchés comme nous le disions il y a moins d’un mois, il faut vendre, donc produire suffisamment d’exemplaires du modèle.

L’autre fin de vie concerne la grande Citroën C5 qui est sur le marché depuis le printemps 2008. Dernière représente de la lignée des grandes et performantes Citroën, elle marque la fin d’une « dynastie » née dans les années 1930 avec la Traction. Héritière des DS et ID, GS, CX, BX, Xantia, XM, la disparition de l’offre des C5 Berline et C5 Tourer marque la fin de la présence de la firme du Quai de Javel sur le segment D mais aussi la fin du volant, parfois déroutant, à moyeu fixe mais surtout des Citroën dites « Hydrauliques » ou plus exactement des hydraupneumatiques  ou plus récemment des Hydractives.

Citroën va désormais oublier durant 18 mois le segment D et laisser la place à la concurrence avant de revenir et de proposer un SUV, le C5 Aircross qui, aussi sympathique soit il, ne sera qu’une énième offre « tendance » comme tous les constructeur le font avec plus ou moins de bonheur. Une chose est sure et s’annonce, pour être « rebelle » ou singulier sur les routes dans les prochaines années il faudra rouler en berline à moteur thermique avec boite de vitesse manuelle.

Une page se tourne chez Citroën et l’écrémage au sein de la gamme va se poursuivre assez rapidement puisque certains autres modèles vont voir leur offre réduite ou s’éteindre avec les nouvelles normes Euro6 b attendues pour l’automne prochain. De tout cela nous reparlerons très bientôt en faisant ensemble un point sur la marque aux chevrons.


Commentaires

Plus d'articles