Alors que DS Automobiles se prépare à dévoiler son DS 3 Crossback, une nouveauté majeure qui constituera sans doute très vite le plus gros de ses ventes, le petit SUV était en fuite sur le Net. De nombreuses images qui, si elles ne permettent pas encore de juger vraiment du résultat final, sont en tout cas suffisantes pour se faire une première opinion sur le véhicule.

Successeur de DS 3

C’est de profil que la filiation avec la petite citadine, qui avait constitué la première proposition de DS Automobile, est la plus marquée. On retrouve ainsi le fameux aileron de requin sur le montant B mais avec une différence notoire puisque, contrairement à la DS 3, la DS 3 Crossback sera une 5 portes. Résultat, pour ne pas trop réduire la visibilité des passagers vers l’extérieur cet appendice est un peu réduit par rapport à la citadine. Il restera toutefois un marqueur visuel important.

Les images confirment également deux éléments que les différentes informations et/ou illustrations proposées jusqu’ici mettaient en avant. D’une part des poignées de portières affleurantes et d’autre part un traitement de la carrosserie assez original, avec un creusement en V, mais peut-être un peu moins prononcé qu’attendu. Restons cependant prudent avec ces images puisqu’il ne s’agit que de rendus et non de photographies du vrai véhicule.

Regard surprenant

L’avant est sans aucun doute la partie qui détonne le plus. On y retrouve les codes du grand frère DS 7 Crossback, avec la calandre ou les DRL, mais les optiques sont pour le moins déroutantes et nécessiteront à coup sûr un temps d’adaptation. Assez complexes dans leur dessin elles se composent de deux parties séparées reliées par une partie centrale un peu plus étroites au-dessus. Selon le niveau de finition on retrouvera des optiques halogènes ou du Full LED avec un rappel aux trois « diamants » déjà présents sur DS 3 ou DS 7 Crossback. De la même manière la calandre ne sera chromée que sur les finitions les plus hautes

A l’arrière la même distinction est à relever. Les optiques, proches dans l’esprit et la forme de celles du DS 7 Crossback, se retrouvant ou non soulignées de chrome de même que la barre les reliant entre-elles. On remarquera aussi que les versions les plus huppées auront droit à une double sortie d’échappement mieux intégrée et surtout plus démonstrative.

Un habitacle tout en losanges

A l’intérieur le rendu 3D ne permet absolument pas de bien appréhender les textures ou les matières. Mais la forme générale est claire. La console centrale regroupant les aérateurs ainsi que les commandes de climatisation jouera en effet beaucoup sur un motif en losange d’aspect métallique, reprenant le décor et le logo de la marque DS. L’ensemble se retrouve légèrement décalé vers la droite et n’est donc pas symétrique, tout comme le combiné d’instrumentation devant le conducteur, vraisemblablement entièrement numérique.Au centre la tablette tactile est positionnée sur le haut de la planche de bord, une intégration moins agréable que sur DS 7 Crossback mais qui s’avérera probablement plus ergonomique. Enfin on soulignera la platine entourant le levier de boîte de vitesses, très similaire à celle du DS 7 et les aérateurs latéraux qui prennent place dans les contre-porte, comme le faisait déjà en son temps la Renault Laguna première du nom…

Révélation imminente

Le DS 3 Crossback qui reposera sur une toute nouvelle plateforme chez PSA (dont bénéficiera notamment très vite la future Peugeot 208) sera proposé également en version full electric. Une commercialisation qui n’interviendra cependant pas avant 2019.

En attendant, cette fuite fait réagir le patron de la marque dont on saluera le tweet assez humoristique.

La révélation du véhicule devrait toutefois se faire très rapidement, avant que cette DS 3 Crossback ne se laisse approcher et découvrir plus largement lors du Mondial de Paris où elle constituera l’une des attractions principales du stand DS Automobiles.

Via Brunello de Worldscoop


Commentaires

Plus d'articles