Sébastien Loeb ne remportera pas le Dakar. En tout cas ce ne sera pas avec Peugeot et la 3008DKR préparée par Peugeot Sport puisque le nonuple champion du monde des rallyes et son complice co-pilote Daniel Elena ont abandonné ce mercredi 10 janvier dans la 5eme spéciale de l’épreuve suite aux blessures du monégasque.

Vainqueur de l’étape de la veille, l’équipage du buggy n° 306 ouvrait, comme le veut le règlement, la piste de l’étape du jour qui se courait en San Juan de Marcona et Arequipa au Pérou sur 508 km dont 266 km de spéciale.

La dernière étape péruvienne s’annonçait compliquée et surtout difficile car essentiellement faite de sable et de dunes que l’on dit sans pitié pour le voyageur… ou le pilote qui n’a pas l’expérience du sable de la région de Tacana.

La dernière étape dans les dunes péruviennes aura été donc fatale au pilote français qui doit hélas quitter le rallye sud américain pour sa troisième participation après avoir passé beaucoup de temps dans les trous cachés derrière les dunes.
Dès les premiers kilomètres la Peugeot 3008DKR Maxi s’est ensablée par deux fois. Après une première chute et des efforts, l’équipage reprend la piste. Loeb explique que lors du second « tankage » dans un trou de dune qu’il n’avait pas vu, la voiture ne pouvait plus bouger tant elle était enfoncée dans du sable mou qui enserre les objets ou les gens pris dedans. Loeb et Elena ont donc du attendre l’arrivée du camion d’assistance pour extraire la 3008DKR du pied de la dune en bas de laquelle elle s’était vautrée.

Le pilote explique que malgré l’important retard, la Peugeot a pu repartir presque sans encombre ce qui n’était pas le cas de Daniel Elena qui a commencé à souffrir terriblement du coccyx et au sternum. Hélas la douleur devait être terrible pour le pourtant solide co-pilote puisque Loeb explique qu’il a poursuivi sa route au ralenti,  car au delà de 30 km/h D. Elena souffrait le martyr et hurlait de douleur.
Au kilomètre 53, Sebastien Loeb voyant la souffrance de son ami, prend la décision de s’arrêter et ne s’engage pas dans la deuxième partie de la spéciale.
Le Dakar 2018, la troisième expérience de l’équipage Loeb/Elena avec Peugeot dans ce rallye raid s’arrête là.

Ce soir, après sa victoire dans l’étape, Stéphane Peterhansel prend la tête du classement général voiture devant Sainz, lui aussi sur Peugeot et Ten Brink qui mène la meute des pick up Toyota du Gazoo Racing en embuscade en cas de faux pas d’une des deux autos de tête. Les Toy’ sont suivies par la Peugeot 3008DKR d’Al Qassimi engagée par le PH Sport, un buggy SMG, la Mini ALL4 du Orlen Team/X-Raid, le Ford F-150 du MP-Sports et le buggy Cummins LCR30 engagé par Cummins France.

Le classement général au soir de la cinquième étape.

Demain le rallye arrive en Bolivie avec un décor différent et des pistes différentes mais toujours piégeuses.

Une pensée pour Daniel Elena et une paisible convalescence avant son retour aux affaires dans quelques temps.

Via ASO, Dakar 2018, AP.
Crédits photos : ASO, Peugeot.


Commentaires

Plus d'articles