Importée officiellement en Europe depuis 2015, l’actuelle génération de Ford Mustang s’offre aujourd’hui un restylage pour l’année-modèle 2018.

Vous l’aviez découverte il y a quelques mois en photos, dans une belle livrée orange. A présent, c’est sous les lumières du salon de Francfort 2017 que la Ford Mustang restylée se dévoile au public.

Niveau style, la nouvelle mouture conserve bien sûr le style musclé de sa matrice. Pour autant, elle modifie quelques éléments comme la forme des phares ou celle du bouclier, plus travaillée.

Plus de poneys

Mais c’est bien sous le capot qu’il y a le plus de changements. Si le moteur de base, à savoir le V6 3.7 L V6 3.7 L Ti-VCT 300 ch, disparaît, les moteurs EcoBoost et Coyote sont toujours de la partie et évoluent pour le millésime 2018.

Le bloc L4 2.3 L EcoBoost conserve sa puissance de 317 ch à 5700 trs/min, mais il voit son couple moteur progresser de 432 Nm à 475 Nm à un régime quasi similaire. Si cette évolution ne devrait pas avoir d’incidence sur la Vmax qui reste fixée à 233 km/h, l’exercice du 0 à 100 km/h progresse de manière sensible notamment si on fait le choix du Pack Performance qui prévoit entre autres, la nouvelle BVA10 Speedshift avec palettes de commande au volant, le mode Drag Strip (pour faire des… runs) et les pneumatiques Michelin Pilot Sport 4 S.

De son coté, la version 5.0 GT fait évoluer son V8 5.0 L Coyote. Celui ci profite du nouveau millésime pour faire une cure de vitamines. Le moteur américain voit sa puissance augmenter de 25 ch sur la version Spec US. Le V8 en version américaine voit sa puissance passer de 435 à 460 ch et son couple croitre de 542 Nm à 569 Nm. La version européenne devrait donc voir sa puissance passer l’an prochain aux environs de 445-450 ch et son couple évoluer de 530 à 555-557 Nm.

Ainsi motorisée, la Mustang 5.0 GT voit la durée du run du 0 à 100 km/h passer de 4.8 secondes à seulement 4.1 secondes soit, comme aime à le faire remarquer Ford, un temps inférieur à celui d’une Porsche 911 Carrera S vendue chez nous plus de 113.000€ (ou 94.000$).

Photos : Guillaume Agez pour The Automobilist.

 


Commentaires

Plus d'articles