A deux semaines du Salon de Genève qui le verra trôner sur le stand Citroën, et dix jours après sa levée de confidentialité, nous nous sommes approchés de plus près du nouveau concept-car des Chevrons, le Citroën C-Aircross. S’il arbore une allure proche de la série, c’est normal : ce showcar annonce le futur SUV sur base de Citroën C3, censé remplacer le monospace C3 Picasso.

C’est dans un studio photo d’Aubervilliers que le Citroën C-Aircross nous attend. En réalité, le lieu ne nous est pas inconnu : c’est là que nous avions fait connaissance avec la C3 WRC, à la fin de l’été dernier. Cette fois-ci, ce n’est pas pour le sport mais toujours pour une étude de style… très proche d’un modèle à venir. Le showcar est ici moins une œuvre en soi qu’un prétexte de communication pour annoncer un futur lancement.

La Citroën C-Aircross, encore ? Non, la Citroën C-Aircross, enfin ! En effet, le nom peut sembler classique voire lassant chez les Chevrons qui possèdent déjà un C4 Aircross dans leur gamme, et ont annoncé son remplaçant avec un concept du nom d’Aircross dès 2015. Et comme tout porte à croire que le modèle de série portera le nom de C3 Aircross, voilà un nom qui n’a pas fini de faire parler de lui.

D’extérieur, ce C-Aircross concept est haut sur pattes et égayé d’un tri-colorisme original, mêlant un bleu pétrole pour la robe, du blanc pour le toit et des touches de orange des barres de toit jusqu’aux bas de caisse. Bas-de-caisse, ou plutôt Airbump, en langage Citroën. Remarquons aussi le traitement de surface appliqué dessus, ainsi que sur les passages de roues ou les boucliers : c’est un motif géométrique discret mais qui participe au sentiment que les designers ont vraiment su explorer chaque partie de la voiture pour la décorer.

Un travail important des designers a été réalisé sur le C-Aircross au niveau des optiques. La version définitive risque en effet de reprendre tout ou partie de celles de la C3, l’occasion sur ce concept est donc de les styliser. A l’arrière, l’esprit des feux « 3D » découverts sur « feue » la Citroën DS3 se retrouve donc avec trois imposants quadrilatères.

Juste au-dessus des feux, la petite custode colorée orange est vitrée et dotée d’une jalousie, pour ne pas que l’intérieur puisse être trop visible de l’extérieur. Ces custodes seront présentes en série, ce qui rendra la rétrovision plus aisée. A l’intérieur, les sièges disposent de poches zippées à ouverture en tiroir sur les côtés des assises -un dispositif qui ne sera pas gardé sur le modèle final. Tablette, connectivité et intégration des smartphones ont fait l’objet, avec le confort des assises, de toute l’attention des concepteurs.

Les portières sont à ouverture antagoniste : ô ironie, le seul exemple connu sur le segment est l’Opel Meriva, or ce futur C3 Aircross a été conçu en parallèle du remplaçant du Meriva, le Crossland X ! En série, le Citroën restera sur des ouvrants conventionnels. La barre de toit retrouvera aussi un physique ordinaire, sans barre de lumière. Idem pour les rétroviseurs, qui ne seront plus les rétrocaméras de cette étude.

Bientôt produit en l’usine de Saragosse, ce C3 SUV n’usurpera pas son titre de SUV puisqu’il disposera du Grip Control du frère sochalien, le Peugeot 2008. Il sera aussi « une vraie » C3, avec une face avant directement reprise de la citadine chevronnée : regard à trois dimensions, calandre poursuivie dans les optiques à diodes, et parti-pris des carrés arrondis un peu partout dans ses formes -une signature, déjà présente, sur le C3 Picasso- sont donc disséminés, un peu partout pour un résultat harmonieux.

Du showcar au C3 Aircross de série, il n’y a plus guère que quelques mois qui nous séparent. Le modèle final pourrait être présenté à l’été en juin. D’ici là, le C-Aircross courra les salons pour se faire connaître et surtout, pour faire parler de lui. Il est photogénique en tout cas, c’est déjà un bon point. A défaut d’être révolutionnaire chez Citroën qui maîtrise bien ce jeu du mini-SUV de Segment B « showcarisé » -l’étude Aircross Beachcomber en sait quelque chose.

Rendez-vous au Salon de Genève pour vous rapprocher, vous aussi, et toucher des yeux les 4,15 m de ce Citroën C-Aircross.

Reportage photo : Fabien Legrand – The Automobilist


Commentaires

Plus d'articles