L’amour dure trois ans disait Frédéric Beigbeder : pour le Renault Kadjar, ce fut encore plus court, ce à cause d’une concurrence colossale arrivée seulement 12 mois après son lancement. Volkswagen Tiguan, Seat Ateca, Opel Grandland X et, surtout, le Peugeot 3008, qui l’a distancé dans les ventes en France. Pour renverser la cadence, Renault prépare la relance avec un Kadjar restylé et enfin disponible motorisation hybride.

Premières images du Kadjar restylé chinois

C’est de Chine que les premiers clichés du Kadjar phase 2 proviennent. En effet, le SUV de Renault y est produit au sein de la joint-venture avec DongFeng, à Wuhan. Il y est produit aux côtés du Koleos, et vendu en concession avec des Captur et Espace importés d’Europe notamment. En version restylée, ce Kadjar aura donc un nouveau bouclier, un nouvel habillage de calandre, et… c’est tout. De plus, il ne faut pas prendre ces images pour argent comptant : les versions européennes ne sont pas nécessaires identiques aux chinoises. Ainsi du hayon qui, par définition a une typographie en mandarin… et là encore un bouclier légèrement différent.

Cap sur l’hybridation…

Dans la stratégie moteur de Renault, l’électrique a pris le pas sur l’hybride comme on le sait depuis plus d’une dizaine d’années. Si bien que le Groupe n’en propose pas, malgré l’existence de chaînes de traction dans l’Alliance chez Nissan. Et dans la gamme, il n’existe qu’une solution de micro-hybridation sur le Scénic (l’Hybrid Assist sur le 1.5 dCi).

…avec la chaîne de traction ZEOD

Pour autant, Renault va bel et bien rejoindre la danse avec une architecture hybride essence rechargeable, elle aussi lancée en Chine. Cette chaîne de traction baptisée ZEOD, pour Zero Emission On Demand, avait été annoncée dès 2015 par Alain Raposo, en charge de l’ingénierie moteur. Adaptée à la plateforme CMF C/D, elle devait équiper les Qashqai et Kadjar à partir de cette année avec un moteur de 15kW installé à la place du convertisseur de couple. En tout électrique, l’autonomie maximale devrait être de 50 km. Reste à savoir si le moteur thermique épaulé sera le 1.2 TCe 130 ou le plus récent 1.3 TCe 140/160 ch.

Hélas pour le Kadjar, quels que soient ses évolutions esthétiques et techniques, il trouvera dès 2019/2020 les SUV du Groupe PSA sur sa route : les DS 7 Crossback et 3008 PHEV sont eux aussi prévus pour avant la fin de la décennie.


Commentaires

Plus d'articles