Le X5 a le X6, le X3 a le X4, et le X1 aura son X2. Mais pas tout de suite : au Mondial de l’Automobile de Paris, BMW est venu avec le X2 Concept, qui préfigure tout de même assez précisément le modèle de série.

Jeudi 29 septembre, 12h45 : c’est l’heure de la conférence de presse de BMW, sur son stand du salon de Paris. Après que les concept-cars « Next 100 » (BMW, Mini et Rolls Royce), l’importance des modèles électriques, et la Mini Clubman John Cooper Works aient été évoqués est enfin venu le moment de lever le voile sur la principale attraction de la firme munichoise : le X2 Concept.

Déjà abordé sur The Automobilist, et teasé par BMW il y a deux jours, le X2 a donc profité du Mondial de l’Automobile pour dévoiler ses lignes, ou tout du moins ses grandes lignes puisqu’il ne s’agit encore que d’un concept. Néanmoins, il en divulgue assez pour constater que, sans surprise, nous avons affaire à un « SUV Coupé » : BMW a ainsi appliqué à l’échelle inférieure la même recette que celle employée depuis 2007 avec le X6 (qui est considérée comme la version « coupé » du X5), et confirmée en 2014 avec le X4.

Dans cette idée, le X2 Concept présente une silhouette plus athlétique que celle du X1. On remarque malgré tout que sa vitre de hayon est moins inclinée que sur un X4 ou un X6 par exemple : le côté « râblé » passe ici par une hauteur de toit abaissée par rapport à un X1 (tout comme la garde au sol), et des surfaces vitrées réduites. Aussi, les boucliers avant et arrière sont très agressifs, et les optiques plus fines que celles d’un X1. Ces éléments font qu’il a presque plus l’allure d’une Série 1 que du SUV précité ! Et peut rappeler, aussi, le Range Rover Evoque.

Le X2 Concept pendant la conférence de presse.

Reste maintenant à voir si le X2 de série sera aussi agressif en terme de style. En tout cas, en changeant les rétroviseurs, en ajoutant des poignées de portes, en diminuant le diamètre des roues et en simplifiant un peu les optiques, on peut facilement imaginer le X2 tel qu’il sera commercialisé l’année prochaine. Il sera basé sur la plate-forme UKL, également utilisée par la Mini Clubman, le futur Countryman et le BMW X1 : ainsi, comme ce dernier, les versions d’entrée de gamme du X2 seront des tractions.

Il devrait aussi reprendre les motorisations du X1, au moins les plus puissantes (le X1 « monte » jusqu’à 231 ch), et sa planche de bord, avec comme objectif de concurrencer le Range Rover Evoque, et un éventuel futur Audi Q4.

Ci-dessous, voici le X2 (Concept) en vidéo :

Source : BMW
Crédits illustrations : BMW, Adrien Ayffre pour The Automobilist.


Commentaires

Plus d'articles